FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Concert Sydney (01.06.11) [Reviews, vidéos, photos...]
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.apinkdream.org Index du Forum -> Show 2011
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gromoko
Bloodflowers
Bloodflowers


Inscrit le: 09 Juin 2004
Messages: 11794

MessagePosté le: Mar Nov 22, 2011 18:19    Sujet du message: Répondre en citant

C'est ma tournée (journée ?) de vidéos…

Excellent montage de Holy Hour :

<object width="560" height="315"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/lQufBjIhovQ?version=3&amp;hl=fr_FR"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="http://www.youtube.com/v/lQufBjIhovQ?version=3&amp;hl=fr_FR" type="application/x-shockwave-flash" width="560" height="315" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed></object>
_________________

« Feel free to share, remaster, remix, sample, reverse it and check for Satanic messages, or whatever else you want to do with this recording... just don't sell it.»
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ivlo Dark
Greatest Hits
Greatest Hits


Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 9303

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2011 12:56    Sujet du message: Répondre en citant

Razz Cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
other noise / carl
The Top
The Top


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 792
Localisation: Rambouillet

MessagePosté le: Mar Nov 29, 2011 12:17    Sujet du message: Répondre en citant

ghani a écrit:
Bon, je ne peux que me baser sur les videos du net pour Sydney, je n'y étais pas.

Déjà le morceau de '89 A.C.A.G., dure plus d'une minute de plus. C'est énorme pour un même titre.

Je pense que l'histoire commence réellement le 25 avril '86 au R.A.H.

Other Voices de londres fureurs pornographiques dans la gratte.
La qualité est pas top, on dirait un peu les videos d'atterrissages des UFO's sur le Larzac.
Demi tour rageur.
<object width="425" height="349"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/bZb_U3kKqBQ?version=3&amp;hl=fr_FR"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="http://www.youtube.com/v/bZb_U3kKqBQ?version=3&amp;hl=fr_FR" type="application/x-shockwave-flash" width="425" height="349" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed></object>


The Cure sait qu'il peut reprendre les morceaux de la trilogie glacée.
R.S. sort tout juste de l'adolescence, période où un mois compte un an, un an une décennie.
Il l'annonce lui même. We haven't played this one for years and years, it's called Other Voices. (le morceau date d'il y a 5 ans, autant dire du dernier album en "temps d'aujourd'hui").

Smith était toujours dans l'incertain quand à sa survie, il avait passé le plus difficile ('84), et pouvait maintenant commencer à se retourner sur un passé encore actuel.
Première "reprise" de Faith aussi, où il fond en larmes.
Pas le contrôle des émissions T.V. (Bercy '08 et Sydney '11).
Tant que tu comprends ce qu'il t'arrive, c'est que c'est pas bon.

Aujourd'hui il se voit centenaire entouré de neveux et de merguez.
Jamais il lui serait venu a l'idée de chanter Killling Another ou Killing an Auvergnat. (Tu comprends ce que je veux dire dans l'intention) ?

En '86 il a l'impression d'être au musée (for years and years and years), en '11, il s'imagine être en '81.
Tu sens l'espace qu'il y a entre une chanson d'aujourd'hui '81-'86 et une pièce de musée '11.
Voilà tout le paradoxe. Je sais pas si je me fait bien comprendre.

Faut s'imaginer qu'Internet n'était pas né.
Tweeter dans tes couilles.
T'en savais rien. T'étais dans le mystère et l'attente.
C'était le temps des "poursuites", à la Johnny ou à la Aznavour. Avec un vrai humain derrière le projecteur.
On dirait trop "La Dame Blanche".
Envoutant.

Simon est passé de Sa droite à Sa gauche (sur scène). C'est important, la géographie scénique, une nouvelle ère s'ouvrait.

Le verrou sauté, arrive le Prayer Tour. Smith, vient d'avoir 30 ans, un age charnière que jamais il n'avait pensé atteindre. Il considère cette tournée comme la dernière. Je le crois vraiment sincère. Quand il y a 22 ans quasi jour pour jour, il annonçait, en français dans le texte, "et maintenant, parce que je crois que c'est la dernière fois que nous jouons à Paris, c'est pour le Souvenir", c'était pour de vrai.
S'en suit donc les trois morceaux d'anthologie H.H. T.D.M. A.C.A.G.

Le premier truc qui frappe, quand on y repense et qu'on compare à aujourd'hui, c'est la richesse de la mise en scène.
Sur richesse de l'espace. The Cure au zénith (numéro 1 aux U.S.) avait exigé le meilleur. L'équipe de Prince avait été acheté pour une scénographie venue d'ailleurs.

Tout n'était que flottement, vapeur, gaz et gazes subtiles. Strictement rien à voir avec les vulgaires L.E.D. d'aujourd'hui. A Sydney c'est L.E.D. position On ou Off + Strobos dans la gueule. Recherche zéro, création zéro tout est dans les présets d'usine (ou téléchargé sur internet). On appui sur return et on boit une mousse.

En '11, il importe d'éblouir le public, lumière venant tout du fond de la scène, pleine face. Tout doit être vu. Faut vite comprendre.
Tout n'est qu'évidence.
Des filles obèses et des garçons chauves.
And No Flags Waves Me Home, t'es forcément perdu.
A Sydney, le chemin est tout indiqué. Un genre de GPS Curiste.

On se croirait dans mon salon, niveau ambiance. (Vraiment. N'hésite pas à venir y faire un tour).

Le Prayer Tour était éclairé de côté, de trois quart; de côté principalement, sur toute cette gaze flottante. Aucun ampli n'est visible. Tout emballé. Post Christo.
Tout est suggéré.

La situation physique de l'éclairage; disposition des spots, très haut dans le ciel te donne une impression d'espace infinie dans la hauteur sous plafond.
Aujourd'hui la mode est au "mur de spots" dans le fond, ou en arc de cercle comme entre 2000 et 2008 (face au public, donc). Un truc très cheap et conventionnel.

L'autre disparition marquante sur la scène des Cures: les fumigènes. S'il y a bien UN facteur d'ambiance curesque c'est les vapeurs mauves dont ils savaient si bien s'envelopper.
Aujourd'hui tout est visible. Plus de mystère, plus d'habillage (alors que c'est bien en 2010 que notre vielle Liz en aurait besoin.)

Jamais en '89, on ne voyait la Sainte face. Tout en ombre chinoise. Très (C)Sisters(c)ien. La banquise.
Autrement plus cold que l'humide automne australe.
Pas d'histoire de Reading Football club, tout n'était que vapeur évanescente.
Y avait un gravité froide. Pas de flashs dans la gueule. Pas d'artifices. Du bleu du blanc du mauve du noir du froid.
Pleins de niveaux, de profondeurs de scène (avec les multiples étages, les tissus, l'absence d'amplis, la "hauteur sous plafond").
C'est un peu comme si tu kiffes un film en 3D, cette tournée. T'as une profondeur externe jamais atteinte depuis.
On est dans la grottes de ces stalagmites post nucléaires.
Ou flammes d'un enfer glacé.

Tu sens qu'il ya un vrai mec derrière la console, qui appuie sur les boutons, pas un ordi.

'11 les contours sont net, tout est expliqué.

La trilogie ne doit pas être éclairée frontalement, mais en ombres chinoises. Ou alors pas du tout comme en '81

La scène '11, elle-même est misérable. Les structures tubulaires, tout n'est qu'armature apparente. Pauvre et sèche.
Compare aux fabuleux trident de néon de '89, au toit de scène gazeux et traviolle. Y avait incontestablement de la recherche et une volonté artistique.
Ce toit de traviolle qu'on retrouve en '92 avec les espèces de zizis dorés; et encore un peu en '96 avec le carrousel.
Et puis plus rien.

J'attribue aussi cette attention porté à "l'emballage", à la débauche d'argent de l'époque.
D'une part, blé monstre jusqu'en '96, d'autre part multiples dates successives dans la même salle, ce qui permettait de monter un truc autrement plus lourdement spectaculaire.
Plus jamais The Cure n'a joué deux ou trois soirs de suite dans la même ville. (je parle de tournée, pas des one shot pour la télé).

Du coup Le Seigneur s'adressait aux orphelins en espagnole en Espagne, en allemand en Allemagne, en français en France, en flamand aux Pays Bas, en américain aux États-Unis.

Pour ce qui est du jeu proprement dit. 80% du temps, Smith n'était que chanteur. Pas de guitare.
Historiquement, hormis, en '92 (et depuis son retour en 2005), Porl a rarement été guitariste de The Cure, en live. (moit'/moit', on va dire).

On a droit alors au doublage de A.C.A.G. à l'octave. C'est fabuleusement touchant.
N'en a-T-il, aujourd'hui plus la capacité vocale ? Je constate paradoxalement, qu'après avoir passé 11 ans à brailler, Sydney est un concert quasiment chanté/parler; là où il pouvait enfin hurler.

A.C.A.G.'89 est une version synthé / batterie / voix. D'ailleurs c'est souvent Raudgeur et B.W. qui sont sous le spot. B.W. parfaitement "Budgiesque" sur cette tournée.

On est ici pris d'abord, par la batterie dans la profondeur de la possession par le fondement.
Le débat est interminable depuis des années sur "B.W. Vs. J.C." C'est une erreur d'opposer les musiciens, il s'agit de son. Dans les années glorieuses, celles de B.W., le son était dans le cul, ça commençait en bas pour remonter lentement par les tripes et atteindre la tête (éventuellement).
LE FONDEMENT.

Aujourd'hui le son commence par la tête (la gorge, en fait), pour redescendre et atteindre éventuellement le fondement. (sauf qu'il n'y parvient plus).
La musique se ressent d'abord par le corps. Incarnée elle traverse alors l'esprit.
Corporalité de l'auditeur mais aussi de l'interprète.
Tu vois bien la différence d'attitude de R.S. entre la version '89 et '11.

'11 buste droit, tête haute guitare en bandoulière.
'89, cassé en deux (la prosternation curiste) avec cette "danse smithienne" si familière de l'époque: pied gauche un pas en avant, un pas en arrière et ainsi de suite. L'homme est nu, sans filet.

Concernant l'attitude. '89:
Agrippé au micro, totalement habité (possédé). Pas chassé, moonwalk par moments.
Tout intérieur.
Sydney détachement total.
Je toise la foule en me disant "je peux le faire".
Tout extérieur.

'89, genoux droit plié, torse vrillé, poing droit scandant les quatre temps de l'heure sacrée à Bercy. Après on dirait qu'il est en lévitation. Vent arrière. Albator en guerre avec sa National.
And hear my voice cry out en haut.
Toute la richesse des modulations.
6 mètres sous plafond.
Engagement face au micro.

Comme il se trémousse du fil de krom. Petits pas à la smithienne, tel le bushmen fuyant le Naja. (tout en le défiant, joueur que tu es).
Et je me prosterne, et je me mets à genoux, et je tortille du cul.
Corps en avant genoux pliés.
Matte Simon, qui se détache comme un furet (rat) sur le fond blanc du smoke.

Autrement dit, Simon n'était pas blonde à l'époque.

Aujourd'hui The Cure joue du The Cure.
En '89 ils l'étaient.
Y avait une gravité de l'être, de la situation.

Là R.O'.D. est trop happy
A chaque fois qu'il a la banane il mate R.S. puis baisse les yeux systématiquement que R.S. lui rend son regard. Parce qu'il joue à être dans the cure.

Depuis le Prayer Tour, toutes les tournées ne sont que citations.

Fais-toi un avis:
A.C.A.G.
<object width="425" height="349"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/uxjQdjRb6HA?version=3&amp;hl=fr_FR"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="http://www.youtube.com/v/uxjQdjRb6HA?version=3&amp;hl=fr_FR" type="application/x-shockwave-flash" width="425" height="349" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed></object>

T.H.H.
<object width="425" height="349"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/TTM9pcTduSs?version=3&amp;hl=fr_FR"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="http://www.youtube.com/v/TTM9pcTduSs?version=3&amp;hl=fr_FR" type="application/x-shockwave-flash" width="425" height="349" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed></object>

T.D.M.
<object width="425" height="349"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/SJgirshr-Bg?version=3&amp;hl=fr_FR"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="http://www.youtube.com/v/SJgirshr-Bg?version=3&amp;hl=fr_FR" type="application/x-shockwave-flash" width="425" height="349" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed></object>

Cette dernière video n'a même pas 780 vues...



Wahouuuuuuuuuuuuuu un plaisir de te lire aussi ^^
_________________
Nothing left but Faith........................
www.deadlysexycarl.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
sly
Mixed Up
Mixed Up


Inscrit le: 31 Aoû 2007
Messages: 3959
Localisation: Dieppe

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2011 09:32    Sujet du message: Répondre en citant

A la lumière (oui je sais trop facile) des 7 reflections shows supplémentaires (fumigènes, lumières lights, etc...) la crudité des Shows de Sydney était donc dû à la présence des caméras, un peu comme Paris 2008.
_________________
Please come home
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.apinkdream.org Index du Forum -> Show 2011 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Pour nous envoyer vos news : contact@apinkdream.org

Graphisme : Julien Bremard - Dev : Pierre Bremard