FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
interpol
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.apinkdream.org Index du Forum -> Other voices
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
The X Phil
The head on the door
The head on the door


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1404

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 08:50    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, jusqu'au coïtus interruptus, c'était parfait !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
wish
Disintegration
Disintegration


Inscrit le: 13 Mar 2008
Messages: 2594

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 09:47    Sujet du message: Répondre en citant

concert trop court, voix inaudible, on verra ce soir Confused
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
The head on the door
The head on the door


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1404

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 10:45    Sujet du message: Répondre en citant

Le 9 août 2002, ma compagne-depuis-deux-semaines et moi faisions partie des 5000 courageux participants à l'édition épique cette année là de La Route du Rock. Sous la pluie, dans la boue, contre le vent, nous parvenions à nous glisser au plus proche de la scène pour assister au concert d'un groupe new-yorkais inconnu au bataillon : Interpol. Dès les premières notes de Untitled, encore plus aux premiers échos du chant de Paul Banks, c'était l'évidence : nous visions là un grand moment, le choc d'une découverte qui allait nous marquer, et l'arrivée fracassante dans notre vie musicale d'un groupe qui allait rester. Dès la fin du moi, je me précipitais sur le premier album Turn on the bright lights dès le jour de sa sortie officielle. Comme on dit, "the rest is history" : le concert de la Route devenu mythique et fondateur pour le groupe, le succès et la reconnaissance; d'un point de vue personnel, 15 ans à les suivre, avec des hauts et des bas, mais sans jamais m'en éloigner.

Alors, forcément, quand ils se lancent dans une tournée célébrant l'anniversaire de ce disque sublime (même si j'ai tendance à préférer le second Antics, absolument parfait), on ne pouvait pas louper ça ! J'ai évidemment sauté sur les billets pour le concert au Trianon, avant qu'une seconde date ne soit ajoutée au vu de la vitesse à laquelle ils se sont écoulés.
C'était donc avec une grande émotion que ma compagne-devenue-ma-femme et moi nous sommes retrouvés hier dans la salle; pour un concert dont la dimension nostalgique prendrait forcément le pas sur toute autre considération.
Et, forcément, le set principal durant lequel ils ont joué l'intégralité de l'album a été un grand moment. De communion, de plaisir, de fête, avec des chansons parfois pas entendues depuis 15 ans... Malgré un problème de son sur la voix de Banks, qui ne portait pas assez - pas gênant pour apprécier l'ensemble.

Tout était parfait, jusqu'à la fin du set principal, justement. Quand, théoriquement, le groupe devait jouer The Specialist en complément des chansons de l'album, Banks est sorti de scène, laissant les autres visiblement désemparés. Alors que le groupe et son chanteur (arborant maintenant de belles lunettes de soleil de branleur) revient sur scène pour un rappel comprenant normalement 7 chansons des albums suivants (selon les setlists des concerts précédents de la tournée), ils expédient la fin du concert en jouant uniquement Not Even Jail, la nouvelle Real Life, et la chanson finale habituelle Evil. 1h15 de live, et basta !
Je me suis souvenu avoir été déçu par leur concert au Zénith en 2005, trop court aussi - à tel point que je n'avais pas participé à la tournée suivante (et m'en étais mordu les doigts). On sait que le groupe ne fait jamais des concerts très longs (la méthode américaine...), mais là, quand même...
Il semblerait que Banks ait eu des problèmes et ait dû faire appel à un médecin. ok, on ne peut rien face à ce genre de désagrément. Mais c'est sacrément frustrant pour les gens qui étaient là hier. D'autant plus que ça partait très bien. Et qu'il y a fort à parier que le groupe va vouloir se "rattraper" ce soir. M'en fous, j'y serai pas !!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
valere
Entreat
Entreat


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 3333
Localisation: Arras

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 12:50    Sujet du message: Répondre en citant

The X Phil a écrit:
...ils expédient la fin du concert en jouant uniquement Not Even Jail, la nouvelle Real Life, et la chanson finale habituelle Evil. 1h15 de live, et basta ! ...


Je décèle la coquille intentionnelle pour mesurer si l'auditoire suit ... ou pas! Ainsi en rappel, Not Even Jail, The Specialist puis Evil, pas de Real Life Wink
D'ailleurs, elle n'était pas prévue dans le rappel : Slow Hands, Lights, All The Rage Back Home et The Heinrich Maneuver n'ont pas été interprétées.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
The head on the door
The head on the door


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1404

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 13:27    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui, au temps pour moi, j'ai confusé !
(m'ont énervé, aussi Very Happy)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ivlo Dark
Greatest Hits
Greatest Hits


Inscrit le: 18 Mar 2005
Messages: 9269

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 13:37    Sujet du message: Répondre en citant

INTERPOL @ LA ROUTE DU ROCK

19 Août 2002, le groupe new-yorkais Interpol sort son premier LP, Turn On The Bright Lights. Quinze ans plus tard, le groupe vient sabler le champagne à La Route du Rock, dans le cadre d’une tournée anniversaire. Mise en jambe judicieuse avec quatre titres de rodage marqués par quelques imprécisions dans les réglages (notamment trop de vibrations sur la basse) laissant craindre une indéboulonnable bouillie auditive. Un souci assez vite dissipé et un beau tremplin permettant d’introduire les onze trésors de la précieuse genèse discographique. Le light show est raccord avec sa dominance de rouge et de noir. Le public exulte avant de rebondir sur la rythmique dantesque de l’indémodable Obstacle 1. Daniel Kessler est au taquet, Paul Banks bien ancré dans son chant venu des profondeurs. Quant à Sam Fogario, il donne carrément tout le meilleur de son expérience derrières les fûts. Impossible de ne pas songer au « fantôme » de Carlos Dengler même si Brad Truax, taillé depuis quelques années pour la suppléance hors studio, s’en sort avec plus que les honneurs. Le post-punk éclabousse l’espace et c’est la rage qui crie son magistral retour en terre bretonne. Tendu mais loin d’être statique et glauque, telle est la recette qui fait dorénavant des miracles. La preuve la plus criante sera dans l’enclenchement gorgé de réverbérations du très prenant Hands Away. Sensations décuplées lorsque la machine s’emballe sur l’accélération de l’attachant Stella Was A Diver And She Was Always Down. Réminiscence nostalgique et frétillante d’une époque où le morceau passait en boucle dans nos écouteurs. Pas de temps mort avec l’embrasement colossal de Roland puis The New et son caractère évolutif qui vient mettre en relief les qualités d’une écriture aussi épique que dense. C’est tout bonnement orgastique, au point d’oublier les sempiternelles références de filiation (de Joy Division à The Chameleons) certes réelles mais oubliant toujours, avec souvent une once de mauvaise foi, le particularisme chez un groupe qui aura gravé dans le marbre son empreinte et sa propre histoire. Affirmation totale avec ce set puissant qui s’achèvera finalement par Evil, l’extra-balle un peu convenue mais toujours efficace. Globalement c’était lourd, énervé et terriblement jouissif pour fêter cet épatant coup d’œil dans le rétro !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
The X Phil
The head on the door
The head on the door


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1404

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 18:01    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, pour un festival, ils ont fait un concert d'une durée normale (plus long que celui d'(hier) !
En plus, là où tout avait commencé, pour la France...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TOBERR
Administrateur


Inscrit le: 21 Avr 2004
Messages: 11931
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 18:28    Sujet du message: Répondre en citant

Si ça t'intéresse, RDV sur le facebook de APD ce soir (bon enfin si ça marche hein?)
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
valere
Entreat
Entreat


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 3333
Localisation: Arras

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 20:16    Sujet du message: Répondre en citant

Cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
The head on the door
The head on the door


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1404

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 22:56    Sujet du message: Répondre en citant

Alors, ça donnait quoi ?
(apparemment, pareil !)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fbz
three imaginary boys
three imaginary boys


Inscrit le: 15 Mar 2008
Messages: 29

MessagePosté le: Jeu Sep 07, 2017 12:42    Sujet du message: Répondre en citant

Hier soir, présent au concert du Trianon.
Ayant suivi Interpol depuis les débuts et les ayant vus un certain nombre de fois en concert, j'attendais beaucoup de ce concert ... Grosse déception !
Malgré une salle magnifique avec un son top, prestation qui manquait d'âme, et surtout un concert beaucoup trop court : 1h15 !? Du foutage de gueule à mon sens eu égard à la longévité du groupe et ... merde, 1h15 !? faut pas déconner !
Voix de Banks trop noyée dans le mix et pas top, guitare de Banks trop en avant ... La superbe de Carlos D. manque aussi définitivement ...Bref, déçu !
Ils ont fait le taf mais aucune communion avec le public ....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.apinkdream.org Index du Forum -> Other voices Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Pour nous envoyer vos news : contact@apinkdream.org

Graphisme : Julien Bremard - Dev : Pierre Bremard