FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Amanda Palmer (Dresden Dolls)
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.apinkdream.org Index du Forum -> Other voices
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cedrik
The Top
The Top


Inscrit le: 25 Fév 2007
Messages: 727

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 10:39    Sujet du message: Amanda Palmer (Dresden Dolls) Répondre en citant

Dresden Dolls parle plus qu'Amanda Palmer, son projet solo est similaire au groupe mais il y a tout un fil conducteur et une histoire!



1. Astronaut: A Short History of Nearly Nothing - Ben Folds, Amanda Palmer
2. Runs in the Family - Ben Folds, Amanda Palmer
3. Ampersand - Amanda Palmer
4. Leeds United - Born Again Horny Men Of Edinburgh, Amanda Palmer
5. Blake Says - Ben Folds, , Amanda Palmer
6. Strength Through Music - Ben Folds, Amanda Palmer,
7. Guitar Hero - Ben Folds, Amanda Palmer
8. Have to Drive - Amanda Palmer, ,
9. What's the Use of Wond'rin? - Annie Clark, Amanda Palmer
10. Oasis - Ben Folds, Amanda Palmer, Jared Reynolds
11. Point of It All - Amanda Palmer
12. Another Year: A Short History of Almost Something - Amanda Palmer

Du son ici :

www.myspace.com/whokilledamandapalmer

La miss sera en concert à Paris à La Boule Noire le 23 octobre pour un prix de 23 euros!

Soirée grand cabaret immanquable!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
Standing on the Beach
Standing on the Beach


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1677

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 10:52    Sujet du message: Répondre en citant

Album absolument génial ! C'est pas une surprise : les 3 albums des Dolls (surtout le second) étaient déjà grands, et comme c'est Amanda qui fait quasiment tout dans le groupe...
Comme je le disais ailleurs (in "albums de la rentrée") : c'est du Dresden Dolls avec des instruments en plus. Disons qu'on reconnait l'écriture de Palmer, mais comme elle peut sortir du format piano/batterie, elle se lâche dans des gros délires. Y'a beaucoup de cordes, un morceau rock, des bizarreries encore plus bizarres que d'habitude...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
Standing on the Beach
Standing on the Beach


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1677

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 10:54    Sujet du message: Répondre en citant

Si on commande l'album sur iTunes, on peut avoir une édition avec 2 morceaux en versions "lounge", et une chanson en plus : "Straight". Mais c'est un peu l'arnaque, cette édition étant plus chère (11,99 euros).
Et y'a aussi une édition méga chère collector et tout le toutim en précommande sur le site officiel, avec en plus une chanson en live, "I googled you", écrite par Neil Gaiman ! L'écrivain a apparemment participé au disque d'une manière générale, il a d'ailleurs écrit un texte sur le dos de la pochette.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
Standing on the Beach
Standing on the Beach


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1677

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 10:55    Sujet du message: Répondre en citant

(je m'étends un peu, mais :
1/ juste après le Bloc Party, c'est mon "meilleur album de l'année", donc voilou j'ai envie que plein de gens l'écoutent.
2/ ça fait des années que je prosélyte à mort pour les Dresden Dolls, donc dès que je peux j'en rajoute une couche)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gromoko
Bloodflowers
Bloodflowers


Inscrit le: 09 Juin 2004
Messages: 11794

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 11:11    Sujet du message: Répondre en citant

The X Phil a écrit:
Si on commande l'album sur iTunes, on peut avoir une édition avec 2 morceaux en versions "lounge"


…rien que le mot "LOUNGE" Rolling Eyes
_________________

« Feel free to share, remaster, remix, sample, reverse it and check for Satanic messages, or whatever else you want to do with this recording... just don't sell it.»
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
Standing on the Beach
Standing on the Beach


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1677

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 11:36    Sujet du message: Répondre en citant

C'est clair, ça donne pas envie !
Surtout que je vois pas ce que ça peut donner sur les chansons concernées (enfin, je veux dire : à part de la merde, quoi !). Par curiosité, j'écouterai cette horreur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FlyTox
Paris
Paris


Inscrit le: 31 Mai 2004
Messages: 5645

MessagePosté le: Ven Sep 19, 2008 16:13    Sujet du message: Répondre en citant

bon, bah j'vais rajouter ça sur ma liste du père Noël d'octobre...
_________________
...
là.
...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
headbanger
Show
Show


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 4648
Localisation: Pays de Savoie

MessagePosté le: Sam Sep 20, 2008 19:18    Sujet du message: Répondre en citant

Faut que j'écoute ça, dès que j'ai un peu de temps. Et quand j'aurai décroché un tout petit peu du Metallica.
J'en attends que du bon, vu le sens de l'écriture et de la composition de la Dame.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
JunyKiss
Boys don't cry
Boys don't cry


Inscrit le: 01 Jan 2008
Messages: 75
Localisation: Region Parisienne.

MessagePosté le: Sam Sep 20, 2008 20:48    Sujet du message: Répondre en citant

Un concert que j'attends impatiament.
Plus les jours passent, plus mon coeur bat fort.

J'ai reellement hate de voir ce qu'elle a a nous offrir en live, et enfin pouvoir partager son univers en live. Je m'attends a une soirée grandiose et magique. J'espere ne pas etre deçue ...

Hate de découvrir également les Dresden Dolls prochainement en live. Le DVD live tourné a Londres n'a fait que renforcer ma profonde admiration pour les deux artistes que sont Amanda Palmer et Brian Viglione.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
The X Phil
Standing on the Beach
Standing on the Beach


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1677

MessagePosté le: Sam Sep 20, 2008 23:33    Sujet du message: Répondre en citant

Ouais, enfin, les Dolls je les ai vus sur la tournée "Yes Virginia", et c'était pas exceptionnel. Ils sont vachement bien sur scène, beaucoup de présence, les morceaux sont surpuissants... Mais ils ont joué à peine 1h20, avec des tas de reprises - ils sont très bons en covers, mais quand t'en as 5/6 sur un concert court, t'aurais préféré des morceaux du disque. Ca donnait un concert super frustrant, avec une situation étrange d'un groupe très bon sur scène, mais qui ne se donne pas la peine de faire de vrais concerts.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JunyKiss
Boys don't cry
Boys don't cry


Inscrit le: 01 Jan 2008
Messages: 75
Localisation: Region Parisienne.

MessagePosté le: Dim Sep 21, 2008 13:20    Sujet du message: Répondre en citant

Oui dans ce cas la je comprends parfaitement ta frustration. Surtout que les morceaux de "Yes Virginia" sont très bons et qu'ils ont une discographie qui leur permet d'assurer un bon concert mémorable, mais 5/6 covers c'est vrai que c'est particulièrement excessif ...

Ils sont passés ou quand tu les as vu ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
headbanger
Show
Show


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 4648
Localisation: Pays de Savoie

MessagePosté le: Dim Sep 21, 2008 17:53    Sujet du message: Répondre en citant

Je les ai vu aussi sur la tournée Yes,Virginia, et j'en garde un excellent souvenir. Effectivement il y a eu pas mal de reprises (même si je ne crois pas qu'il y en ai eu autant que 5 ou 6), mais les concerts sont très enlevés. Je les ai vu à Lyon, et ce soir là, Brian était malade et n'a pas pu finir le concert, ce qui nous a offert une Amanda seule sur scêne pendant plus de 30min. Et ce fut vraiment un bon souvenir.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
The X Phil
Standing on the Beach
Standing on the Beach


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1677

MessagePosté le: Dim Sep 21, 2008 22:08    Sujet du message: Répondre en citant

JunyKiss a écrit:

Ils sont passés ou quand tu les as vu ?


Au bataclan...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cedrik
The Top
The Top


Inscrit le: 25 Fév 2007
Messages: 727

MessagePosté le: Mar Sep 23, 2008 17:26    Sujet du message: Répondre en citant

Chronique du disque sur lecargo.org:

Attente
Que ce soit pour ce projet solo ou ceux des dresden dolls, il faut reconnaître à amanda palmer le mérite de savoir créer une attente forte. Il y avait eu d'abord ces titres live alléchants disponibles sur MySpace, notamment une splendide version d'“Ampersand” dont nous avions usé et abusé. Des annonces de plus en plus fréquentes sur son blog, toujours aussi drôle qu'intéressant. Puis cette série de vidéos complémentaires dévoilant les nouvelles chansons l'une après l'autre (l'ensemble, réalisé par Michael Pope et disponible sur YouTube, est de toute beauté). Et enfin cette interview accordée au Cargo en juin 2008 qui nous avait confirmé ce qu'on commençait à pressentir très fort : ça n'allait pas être un petit projet parallèle réservé aux seuls fans et à ranger dans un tiroir après quelques écoutes. Il allait vraiment se passer quelque chose de fort. Impression renforcée dès la découverte d'“Astronaut”, première des chansons dévoilées dans leur version studio. On se rappelle avoir songé, ébahi et admiratif : « Alors c'était donc de ça qu'elle nous parlait ».

Interaction
Comme amanda palmer nous l'avait annoncé en interview, on retrouve ici un certain nombre d'éléments familiers. Sa voix grave et inimitable, sa manière de donner vie à ses textes, son sens de l'humour tordu aussi bien que de l'émotion pure, et puis son jeu de piano bien sûr. De cet album, elle nous avait dit qu'il lui ressemblait mais qu'il surprendrait peut-être les fans des dresden dolls. Elle nous avait vanté chaleureusement l'apport du producteur Ben Folds et ses « arrangements géniaux » qui transfiguraient ses chansons. Et ce qui frappe en premier lieu, c'est effectivement le son riche et dense de cet album. Il y a là une interaction très différente de celle qui se produit avec Brian Viglione au sein des dresden dolls, mais pas moins féconde. Peut-être est-ce l'influence des interviews, mais on ne peut s'empêcher de considérer cet album comme l'enfant de Ben Folds presque autant que celui d'Amanda. Ici, en plus du piano caractéristique, les chansons s'habillent de guitares électriques (“Guitar hero”), de cuivres (“Leeds United”), de chœurs ironiques façon Beach Boys (“Oasis”) ou au contraire sincères et émouvants (“Have to drive”), et surtout de cordes, magnifiquement dosées tout au long du disque. C'est sur “Runs in the family” que l'effet est le plus frappant, soulignant l'incroyable dynamique de la chanson. On pourrait, en schématisant, la décrire comme le “Girl anachronism” de cet album, le moment de folie jouissive qui balaie tout sur son passage et où amanda palmer délivre le texte d'un seul souffle. Cette chanson écrite vers la même époque que le “Half Jack” des dresden dolls, ce qui se sent nettement, possède d'ailleurs l'un des textes les plus intéressants. On y retrouve cette multiplicité des niveaux de lecture qu'amanda palmer manie comme personne. Le trait est forcé, la caricature est drôle - mais au premier degré, la chanson dit des choses très justes sur l'impossibilité d'échapper à sa famille et la tentation de l'accuser de tous nos maux.

Cri libérateur
Who killed Amanda Palmer ? impressionne par sa densité, surtout dans sa première moitié. On se retrouve happé dès les premières notes d'“Astronaut”, ce cri libérateur suivi d'un furieux martèlement de piano. On ne nous laisse plus reprendre notre souffle avant le cinquième titre (“Blake Says”, joli exercice de style bourré de clins d'oeil au Velvet Underground). On est immédiatement saisi par les chansons les plus énergiques, par leur impact, leur quasi perfection, leur façon de nous devenir aussitôt indispensables. “Astronaut” intense et douloureuse, “Guitar hero” aux accents glam rock, les friandises “Runs in the family” et “Leeds United” à déguster sans modération, et de préférence en chantant les paroles à tue-tête. Les chansons plus lentes demandent un peu plus d'attention, exception faite du sublime “Ampersand” dont le lyrisme prend tout de suite aux tripes. Alors on laisse tourner l'album, on s'en imprègne patiemment en se rappelant que certaines des plus belles perles des dresden dolls, comme “Delilah”, “The Gardener”, “Boston” ou “Slide”, ne se dévoilaient que progressivement. À mesure qu'on apprend à les connaître, “The point of it all” ou “Have to drive” se révèlent être des splendeurs, imprégnées d'une douce mélancolie.

Signe divin
Au niveau des ambiances autant que des paroles, l'album couvre toute la gamme des talents d'amanda palmer. À une extrémité, il y a “Strength through music” qui fait référence, de manière pudique et minimaliste, à la fusillade du lycée Columbine. La chanson se construit autour d'un motif de piano répétitif et s'ouvre sur l'intrigant monologue d'un homme qui croit voir un signe divin dans la forme de deux branches cassées. Une émotion fragile naît du dépouillement, de la suggestion et de ce « tick, tick, tick » murmuré tout du long qui annonce le drame imminent - jusqu'à ce « boom » final prononcé dans un souffle. À l'autre bout du spectre, le gros délire d'“Oasis”, la chanson la plus drôle de l'album, où amanda palmer prend la voix désabusée d'une ado qui se retrouve enceinte suite à un viol lors d'une soirée arrosée, se brouille avec sa meilleure amie après l'avortement, mais qui s'en contrefout depuis qu'elle a reçu une photo dédicacée d'oasis. Tout l'effet repose sur le contraste entre les faits sinistres et la mélodie guillerette. L'album confirme d'ailleurs, si besoin était, qu'on tient là l'une des parolières les plus passionnantes du moment. Les textes sont toujours aussi fouillés, parfois énigmatiques (“Leeds United”), parfois capables de nous toucher en plein cœur tant ils font écho à des choses personnelles (“Another year”). On noue avec certaines chansons le lien particulier qui nous unit à celles qui nous font dire j'ai déjà connu ça - mais personne ne l'avait formulé aussi bien. L'album est parsemé de formules particulièrement bien trouvées qui sous-entendent beaucoup en peu de mots : « Who needs love when there's Dukes of Hazzard » (“Leeds United”), « I'm not gonna live my life on one side of an ampersand » (“Ampersand”). Il est beaucoup question de solitude et d'enfermement, de relations difficiles et de ces failles trop humaines qui nous rendent la vie dure.

Derrière le maquillage
Si cet album délaisse le côté théâtral souvent associé à la musique des dresden dolls, on y retrouve l'évidente sincérité qui en fait partie intégrante : derrière le maquillage, les costumes et les jeux, il y a deux artistes qui ne trichent jamais. S'il s'en éloigne au niveau des sonorités, ce projet solo d'amanda palmer en est le parfait prolongement. Elle se donne toujours tout entière, et sans doute la clé de sa musique réside-t-elle là. On ne peut rien créer qui possède une telle force et produise un tel impact sur les auditeurs en faisant les choses à moitié. Ce très bel album en est une preuve supplémentaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
Standing on the Beach
Standing on the Beach


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1677

MessagePosté le: Lun Sep 10, 2012 13:26    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie aujourd'hui (en numérique, pour le physique, il faudra attendre le 24 septembre) de "Theatre is Evil", second album "solo" d'Amanda Palmer.

Après s'être partiellement affranchie des poupées allemandes pour son preemier album sous son nom, Amanda Palmer coupe cette fois tous les ponts avec son groupe d'origine. Ou presque - car il reste encore 3-4 chansons très Dresden Dolls (notamment l'avant dernière Berlin, excellente). Reste aussi la voix caractéristique de la chanteuse - même si elle en joue moins ici, avec un chant globalement plus sage.

Et toujours ce grain de folie qui la caractérise depuis ses débuts, seule ou avec son ex Viglione. Un côté délirant et expérimentateur moins prégnant de ce second album "solo". Guillemets de rigueur, car l'album est cosigné d'un certain Grand Theft Orchestra, groupe qui fait pas mal de bruit en plus du piano d'Amanda - sous une formation mélangeant rock à guitares et instruments classique.

Les chansons sont alors plus pop-rock et paraissent plus "abordables"... sauf que c'est toujours bien flippé et bizarre, sous des dehors plus classiques. Un virage stylistique, donc, mais certainement pas dans l'esprit.

Surprenant, et très intéressant, au premier abord. A confirmer.
(à noter que l'album contient 15 morceaux relativement longs, entre 4 et 7 minutes - à deux exceptions près - mais absoument pas lassant, du moins à la première écoute. Fort).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
headbanger
Show
Show


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 4648
Localisation: Pays de Savoie

MessagePosté le: Lun Sep 10, 2012 15:34    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour l'info. Je vais me pencher là-dessus.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
7dream
Concert
Concert


Inscrit le: 13 Mai 2004
Messages: 805
Localisation: Sur une plage d'Arrakis

MessagePosté le: Lun Sep 10, 2012 20:56    Sujet du message: Répondre en citant

On peut acheter don album en digital sur son site
On choisi le prix de 0.80 a 40€ ( 4 paliers différents )
_________________
L'éternité c'est long...Surtout vers la fin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
Standing on the Beach
Standing on the Beach


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1677

MessagePosté le: Lun Sep 10, 2012 23:34    Sujet du message: Répondre en citant

Déjà deux clips extraits de l'album :
celui (très bien) de "Want it Back" : http://www.youtube.com/watch?v=gNOmfT8UI28
et celui (très gore) de "Killing Type" : http://www.youtube.com/watch?v=dyE2MLq24OE
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
holyhour
The head on the door
The head on the door


Inscrit le: 20 Sep 2004
Messages: 1057
Localisation: ile de France

MessagePosté le: Sam Sep 15, 2012 22:47    Sujet du message: Répondre en citant

génial !
_________________
.


Rod.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The X Phil
Standing on the Beach
Standing on the Beach


Inscrit le: 26 Mar 2006
Messages: 1677

MessagePosté le: Sam Sep 22, 2012 10:23    Sujet du message: Répondre en citant

Un album trop long dans l'ensemble : les chansons au piano style DD plombent un peu le disque; du coup la dernière partie semble interminable. Dommage, parce qu'il y a, face à ça, un lot de chansons absolument monstrueuses (et même dans les Dresden Dolls staïle, "Berlin" reste mortelle, grâce aux explosions orchestrales dans sa seconde moitié). Et, en version "resserrée" (si on saute "Trout heart replica", "Bed Song", la dernière - mieux vaut arrêter sur l'explosive "Olly Oxen Free", l'interlude qui sert à rien), on a même un grand disque. Qui part dans tous les sens - quand on parlera de virage et de changement de style, on disposera là d'un bel exemple de conversion réussie, plein de moments grandioses et de bombes nucléaires qui restent en tête et vrillent le crâne. L'enchaînement au début de "Smile" à "Old Grown Man Cry" (qui devrait rappeler par ici un groupe très aimé ! Smile), par exemple, fait pardonner à la dame les séquences plus laborieuses qui suivent. Où elle nous sort en plus à chaque fois un morceau qui tue (Lost, Massachussets Avenue...) au moment où on pensait qu'on aller commencer à s'emmerder sec.

Malgré ses défauts (et peut-on vraiment en vouloir à Amanda de nous offrir un album ras-la-gueule de musique jusqu'au dernier bit disponible ?), l'autre grand album de la rentrée; en cette belle année musicale.
(le premier étant évidemment celui de Bloc Party, album de l'année, les doigts dans le nez).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.apinkdream.org Index du Forum -> Other voices Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Pour nous envoyer vos news : contact@apinkdream.org

Graphisme : Julien Bremard - Dev : Pierre Bremard